Little Dreamer

Je pars pour une autre vie, mes pas me portent, comme le vent, les nuages, dérivant de la fin du jour. Je pars à l'aventure vers une destinée inconnue. La poésie est ma vie .
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Alfred de Musset

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Angegardien

avatar

Nombre de messages : 46
Age : 42
Localisation : Rouen
Humeur : Il faut toujours avoir l'air d'être con si on veut pouvoir paraître intelligent de temps en temps.
Date d'inscription : 24/09/2007

MessageSujet: Alfred de Musset   Lun 24 Sep - 18:03

A Laure

Si tu ne m'aimais pas, dis-moi, fille insensée,
Que balbutiais-tu dans ces fatales nuits ?
Exerçais-tu ta langue à railler ta pensée ?
Que voulaient donc ces pleurs, cette gorge oppressée,
Ces sanglots et ces cris?

Ah ! si le plaisir seul t'arrachait ces tendresses,
Si ce n'était que lui qu'en ce triste moment
Sur mes lèvres en feu tu couvrais de caresses
Comme un unique amant;

Si l'esprit et les sens, les baisers et les larmes,
Se tiennent par la main de ta bouche à ton coeur,
Et s'il te faut ainsi, pour y trouver des charmes,
Sur l'autel du plaisir profaner le bonheur:

Ah ! Laurette! Ah ! Laurette, idole de ma vie,
Si le sombre démon de tes nuits d'insomnie
Sans ce masque de feu ne saurait faire un pas,
Pourquoi l'évoquais-tu, si tu ne m'aimais pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angegardien

avatar

Nombre de messages : 46
Age : 42
Localisation : Rouen
Humeur : Il faut toujours avoir l'air d'être con si on veut pouvoir paraître intelligent de temps en temps.
Date d'inscription : 24/09/2007

MessageSujet: A mademoiselle   Lun 24 Sep - 18:05


Oui, femmes, quoi qu'on puisse dire,
Vous avez le fatal pouvoir
De nous jeter par un sourire
Dans l'ivresse ou le désespoir.

Oui, deux mots, le silence même,
Un regard distrait ou moqueur,
Peuvent donner à qui vous aime
Un coup de poignard dans le cour.

Oui, votre orgueil doit être immense,
Car, grâce à notre lâcheté,
Rien n'égale votre puissance,
Sinon votre fragilité.

Mais toute puissance sur terre
Meurt quand l'abus en est trop grand,
Et qui sait souffrir et se taire
S'éloigne de vous en pleurant.

Quel que soit le mal qu'il endure,
Son triste rôle est le plus beau.
J'aime encor mieux notre torture
Que votre métier de bourreau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angel of the dream
Admin
avatar

Nombre de messages : 69
Age : 28
Localisation : 3ème étoile à droite
Emploi/loisirs : la poésie est ma vie
Humeur : réveuse
Date d'inscription : 16/09/2007

MessageSujet: Re: Alfred de Musset   Lun 24 Sep - 18:14

A George Sand (I)
Te voilà revenu, dans mes nuits étoilées,
Bel ange aux yeux d'azur, aux paupières voilées,
Amour, mon bien suprême, et que j'avais perdu !
J'ai cru, pendant trois ans, te vaincre et te maudire,
Et toi, les yeux en pleurs, avec ton doux sourire,
Au chevet de mon lit, te voilà revenu.

Eh bien, deux mots de toi m'ont fait le roi du monde,
Mets la main sur mon coeur, sa blessure est profonde ;
Élargis-la, bel ange, et qu'il en soit brisé !
Jamais amant aimé, mourant sur sa maîtresse,
N'a sur des yeux plus noirs bu la céleste ivresse,
Nul sur un plus beau front ne t'a jamais baisé !


Recueil : Poésies posthumes

_________________
Ma vie c'est comme ma plume dés que je m'arête d'écrire je meure ...
Un jour, le petit ange tombe de son nuage ...
Mais il est rattrapé de justesse par des petites zailes ^^
Depuis, j'ai besoin de toi comme un ange a besoin de ses ailes pour s'envoler ...
Je t'aime mes petites zailes !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://littledreamer.forumperso.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alfred de Musset   

Revenir en haut Aller en bas
 
Alfred de Musset
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Alfred de Musset.
» Alfred De Musset (1810-1857 ) PROMENADE
» Alfred De Musset (1810-1857) Chant deuxième IV
» Se voir le plus possible (Condensation sur Alfred de Musset)
» Premières poésies, Alfred de Musset

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Little Dreamer :: The funny pub :: Quotation-
Sauter vers: